Mon nom est Lawson et je ne suis pas une privilégiée

lifestyle

Mon nom est Lawson et je ne suis pas une privilégiée.

Aujourd’hui en me réveillant j’avais envie de partager avec vous quelques actualités sur les réseaux sociaux, mais le destin en a décidé autrement.
Hier j’ai lu une phrase qui a été publié par une fille sur instagram, de Paulo Coelho « certaines personnes sont nées pour affronter la vie seules, ce n’est ni bien ni mal, c’est la vie ».

Je l’ai lu hier soir, et cette phrase a occupé mes pensées toute la nuit et peut-être encore pour un bon moment.
Alors voici une question qui me taraude :

on naît réellement tous égaux ?

C’est une belle petite phrase qu’on ne cesse de nous rabâcher dans la société actuelle, enfin cela dépend de la société.

Je ne suis pas convaincue du tout de l’article 1 de la déclaration.
Je m’appelle Lawson, je suis noire et je suis issue d’une famille royale et je vis en France, ce pays dans lequel le mot « race » a certes été rayé de la constitution. Pour beaucoup je suis une privilégiée de porter un nom d’une telle renommée, plus précisément dans mon pays le Togo.

Croyez-vous que c’est pour autant que je me sens une privilégiée ?
J’ai vécu en Europe et j’y vis toujours, j’ai découvert plusieurs mentalités. Nombreux sont les obstacles qui se sont dressés sur ma route. Ceux-ci m’ont poussé à m’interroger sur l’existence de Dieu et me demander à certains moments, si je suis un oublié de Dieu. J’ai quitté ma mère à l’âge de 8 ans et vécu avec mon père à l’âge de 13 ans.
Pour certains j’ai la chance d’avoir mes deux parents en vie, et pour moi j’ai la malchance de ne pas avoir vécu avec ma mère.20ans nous ont séparés.

Ce fût très long et beaucoup de choses se sont passés. Quelle mère supporterait d’être éloignée de son unique enfant ? Imaginez la douleur, la peine ?
La mienne n’a pas eu le choix, mais grâce à Dieu elle n’est pas morte de chagrin.

Le sacrifice d’une mère pour le bonheur de son enfant. Un bonheur semble-t-il, hélas !!!! C’était très loin de ce qu’elle imaginait. Alors j’ai décidé de la protéger à présent sans lui décrire mes 20 ans de vie, afin de la préserver d’un quelconque chagrin.
Pour survivre si loin de ma mère, j’ai vécu avec l’idée qu’il y avait pire. J’ai voulu avoir un parcours exemplaire pour la rendre fière. Aujourd’hui son regard en dit long et son sourire m’apaise.
Aujourd’hui je suis devenue une femme qui essaye toujours de comprendre les décisions et comportements de certains adultes.

On naît tous égaux paraît-il. Mais en Europe, je resterai toujours une jeune fille noire appelé Lawson, malgré mon amour pour mon deuxième pays la France.

Une femme de couleur qui vit avec l’espoir qu’un jour on arrêtera de l’appeler « Fatou » « Aminata » « Bintou » à chaque fois qu’elle se vêtira des pagnes de chez elle.
Paraît-il que l’espoir fait vivre alors je continuerai de rêver d’une Europe ou une star des réseaux sociaux ne se servira plus de ma couleur de peau pour étendre sa popularité en nous infligeant des moqueries ou des propos déplacés. ET certaines de mes consœurs qui prônent la beauté noire et face à des injustices, s’écrasent, oubliant que toute une communauté les a soutenu dans le passé, les soutiennent aujourd’hui et croiront encore en eux demain. En bref elles trouveront toujours l’excuse que c’est du business.

Ma couleur de peau n’a jamais été et ne sera jamais du business. « Je fais partie de celles qui sont nées pour affronter la vie seules, ce n’est ni bien ni mal, c’est la vie »

Lawson.H.N

Welcome to september 

Quoi de beau dans les Hauts-de-France

Voici donc la nouvelle rubrique qui prend place dans le blog. 

Chaque mois je vous présenterais les évènements  phares à venir dans la région Hauts-de-France. Nous vous avons sélectionné 4 évènements pour ce mois : 

 Le mois de septembre est bien rempli.

– Il débute avec le grand retour de la plus grande braderie d’Europe le 2 et 3 septembre 2017.

Un événement qui rime avec moules frites, bières, concerts, semi-marathon. Attention pour cet événement chaussez-vous bien de la patience et du sens de la fête. 

Le 16 et 17 septembre, nous avons deux grands événements qui se préparent dans la métropole : 

1) Le Grand Salon du vintage, vous êtes fan de vintage? Alors vous êtes au bon endroit. 

En passant par les voitures, les décorations, les fringues, vous ne serez pas déçu. 

2) Si vous n’êtes pas fan du vintage, alors  la maison de la mode vous attend  à la gare saint sauveur avec un cocktail explosif de programmes .

  •  Défilé-Show
  • Braderie des Créateurs outlet géant de marques-créateurs, fins de séries, prototypes, pièces uniques, anciennes collections … Vêtements, accessoires et lifestyle : 70 marques-créateurs françaises viennent déstocker à Lille
  • Beauty Bar : make up et nail art par Acte Académie, atelier cosmétique Matière Brute Lab et bar à tattoos Bernard Forever
  • Ateliers DIY animés par les créateurs et quelques invités de marque

– Et pour terminer le mois en beauté, un vide dressing géant vous fait un clin d’oeil.

Samedi 30 septembre – Vide dressing géant  – ==== AU PROGRAMME ===
De la mode, la mode, la mode et des petits prix pour tous les budgets!
– 2000 m2 de bons plans, des milliers d’articles à petits prix dès 5€
– une section fooding / boissons et surtout de délicieuses crêpes home made
– Des ateliers : bar à ongles, voyance, tatouages, massage


==== INFOS PRATIQUES ===

De 11h00 à 19h00 le samedi 30 septembre.
Métro ligne 1, arrêt République Beaux-Arts.
Entrée sur place : 2€
Pour venir acheter, il n’y a pas besoin d’inscription au préalable.
Paiement auprès des exposants : en espèces ou CB.

Bonne rentrée et bon mois de septembre.  On se retrouve en octobre.

Envie de partager votre événement sur le blog, n’hésitez pas à nous contacter. 

Lawson.H.N

Influenceuses ou influencées / blogueuses mode

L' Actu Réseaux Sociaux

Depuis un moment, j’ai observé beaucoup de choses sur le réseau social Instagram et cela m’a inspiré cet article. 
Je me suis beaucoup intéressée aux bloggeuses modes sur la toile. Toutes confondues en passant par les plus populaires, les moins.
Déjà, il faut savoir que le monde d’Instagram évolue à une vitesse incroyable et chaque jour, il y a de plus en plus de nouveaux visages.
Lorsque j’ai commencé mon aventure Instagram, j’avais l’impression d’être un petit poisson dans la mer, et c’est toujours le cas, juste que je sais quelle direction prendre à présent. Ensuite, je me suis lancée dans le blogging et depuis je m’éclate.

Premier bilan :
– Beaucoup de rencontres intéressantes. J’ai eu l’occasion d’échanger avec différentes blogueuses, youtubeuses. C’est fou à quel point ce réseau rapproche.
Voici une anecdote : je suivais une blogueuse sur le réseau et un jour arrivé dans le restaurant de mon entreprise, je fais un blocage, car devant moi il y avait un visage qui me semblait familier, mais impossible de mettre un nom. Et finalement après quelques recherches j’ai su que c’était la blogueuse que je suivais en question. En quelques secondes j’avais juste l’impression d’être passé du virtuel à la réalité. Quelle drôle de sensation !!!!. Et ensuite j’en ai reconnu pas mal dans les rues de Paris, et c’est devenu une habitude. Je me suis vite habituée.

– Subitement je me suis amélioré en anglais, c’est fou ça. Au premier abord on fait connaissance avec les termes : follow, follower, like, smile, enjoy, nice day, nappygirl etc….
– On fait la paix avec sa garde-robe et aussi on dépense beaucoup 
Bon revenons au sujet d’aujourd’hui. Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez que je ne donne que mon avis, mes impressions.
La mode sur Instagram, c’est quelque chose de très pertinent quand même. Auparavant la majorité des blogueuses voulaient démarquer, en passant par les poses, le style de fringues, les filtres etc…

Mais aujourd’hui certaines qui se disaient influences deviennent des influencées. On peut lire et voir à travers leur compte Instagram, blog, les mêmes styles vestimentaires, accessoires, endroits. D’autres vont jusqu’à emprunter chez certaines blogueuses leurs fringues, juste histoire de.

Mais histoire de quoi exactement ?
– Avoir plus de likes comme la voisine d’à côté ?
– Etre dans la tendance ?

Voici l’exemple type de cet été : les paniers en osier ou en bois. C’est vraiment dingue à quel point la majorité veut ce must have dans leur dressing.

Mais côté pratique : est-ce vraiment top comme bag ? Le rangement ? Pratique pour aller où ? Ça vaut vraiment le coup ? Doit-on suivre la tendance au point d’effacer son propre style ?

Ensuite le top du top reste quand même le reportage issu du journal télévisé de TF1 du 13 août 2017 présenté par Audrey Crespo-Mara.

 Un reportage qui mettait en évidence le fameux sac en osier qu’avait adopté Jane Birkin. 

Et la semaine qui a suivi certaines blogueuses ont acheté et adopté ce petit panier pour faire la pose. C’est impressionnant comment tout va vite sur Instagram.

Oh la mode quand tu nous tiens, je pourrai passer des heures, jours, mois, années à écrire et partager avec vous tout ce que j’ai remarqué sur ce réseau en passant par « les accros, la guéguerre entre les blogueuses, les histoires de plagiats, vols d’idées, vols de créations entre les créateurs » etc.… 

Eh oui mine de rien Instagram est comparable à un petit quartier résidentiel ou la vie des habitants est semblable à la série desperate housewife.

Et vous quelles sont vos impressions, vos avis ou remarques ? Qu’avez-vous observé ?

A bientôt 

Lawson.H.N